GINETEX
The International Association For Textile Care Labelling

Les symboles sont des marques déposées. Leur utilisation est liée obligatoirement à l'accord du GINETEX.

Blauer Stoff

Les nouvelles

Pfeil

Ici vous allez le savoir...

Histoire

Jusqu’au milieu des années cinquante, le linge était exclusivement composé de fibres naturelles. Les machines à laver le linge, qui faisaient leur apparition, lavaient en majorité du blanc et du linge de couleur en coton et en lin. Deux programmes de lavage suffisaient donc: 95 °C pour le linge qui pouvait bouillir et 60 °C pour le linge de couleur non traité grand teint.

Le début des années soixante marqua le développement des fibres chimiques. En même temps, on introduisit de nouveaux procédés d’ennoblissement de traitement pour les fibres naturelles (entretien facile, etc.). Puis, s’y ajoutèrent de nouvelles techniques de finition lors de la fabrication de vêtements, comme le thermofixage du devant, le collage, le soudage des coutures, etc. Par ailleurs, une évolution moderne extrêmement rapide s’est instaurée. De nouveaux lave-linge élaborés arrivèrent sur le marché. L’entretien des textiles - autrefois facile et clair - se compliqua de plus en plus. Ni les utilisatrices intéressées, ni les meilleurs des personnels qualifiés du nettoyage professionnel n’étaient en mesure d’avoir une vue d’ensemble sur la situation, d’entretenir efficacement les textiles et d’éviter généralement les sinistres.

Durant cette période, parallèlement au développement économique, les relations de politique commerciale s’internationalisèrent fortement. Des informations verbales concernant l’entretien ne suffisaient plus; une disposition passant par delà les langues devenait une nécessité!

Correspondant tout à fait à ces intentions, on fonda, à la suite de plusiers symposiums internationaux sur l`étiquetage d`entretien des textiles tenus à la fin des années 1950, en 1963, le GINETEX, Groupement International d’Étiquetage pour l’Entretien des Textiles, dont le siège est à Paris, tout en déposant les marques des symboles d’entretien. Les pays du Benelux, la République fédérale d’Allemagne, la France et la Suisse étaient les pays fondateurs. Les bases alors définies de GINETEX continuent aujourd’hui à être valables dans une large mesure. Le système de l’étiquetage d’entretien est néanmoins sans cesse adapté aux derniers développements techniques et écologiques.